Hourtin - N°138 - Décembre/Janvier 2016

«Merci à Monsieur le maire et les conseillers pour l’implantation du futur Intermarché d’Hourtin» : l’intox !

Ce n’est pas vrai ! La boucherie charcuterie d’Olivier Digneau (7, place de l’Eglise) n’est pas à vendre. Mais c’est le moyen qu’il a trouvé pour alerter l’opinion et sensibiliser la mairie à l’inquiétude que provoque le projet d’ouverture du futur supermarché. «Il y en a déjà trois, déplore le boucher, Aldi, Spar et Carrefour, on n’en a vraiment pas besoin ! L’année dernière nous avons fait passer une pétition qui a recueilli 700 signatures, elle est à la mairie. L’Intermarché, c’est la mort du petit commerce.»

Du côté de la mairie on rétorque qu’il faut que tout le monde puisse vivre. L’Intermarché, c’est le projet d’un Hourtinais par ailleurs très investi dans la vie associative de la commune. Et puis, avec le supermarché, il y a l’installation d’un rond-point qui va beaucoup faire ralentir la vitesse des voitures à l’entrée du bourg. Et Intermarché paye une partie des travaux du rond-point. La boucherie Digneau est une bonne boucherie, mais c’est cher, tout le monde n’y a pas accès. Et puis l’implantation d’Intermarché va créer une dizaine d’emplois. Donc, du côté du maire, il faut «arrêter de pleurer».

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous