Naujac-sur-Mer - N°142 - Décembre/Janvier/Février 2017

N’en jetez plus ! / En bref

Inaugurée le 7 octobre en présence de nombreux élus, la recyclerie du Smicotom se taille un beau succès auprès des Médocains. Destinée à réduire le volume des déchets enfouis et favoriser l’économie solidaire, elle propose à prix bas des objets en état d’usage collectés dans les 9 déchèteries du territoire. Elle est installée dans un bâtiment en bois de 500 m2 jouxtant le centre de stockage, dont le coût (600 000 euros) a été financé à hauteur de 45 % par l’Ademe et les fonds Leader du Pays Médoc. Selon les estimations, elle doit permettre de donner une nouvelle vie à 138 tonnes d’objets par an. 

La recyclerie emploie cinq personnes. Elle est ouverte tous les mercredis et le premier samedi de chaque mois de 10h à 17h, et la page Facebook qui lui est consacrée présente régulièrement les arrivages.

Photo © Smicotom


Le coup de sang du maire

Début novembre, les maires des communes traversées par la RD 3, qui relie Hourtin à Lesparre, ont reçu un courrier de la Direction des infrastructures du Département concernant le recalibrage de la voie, prévu à la mi-2018. «Une lourde phase de déplacement des réseaux sera préalable aux travaux», est-il précisé, et les communes sont invitées «à budgétiser le déplacement des canalisations». Ce qui représenterait… 1,2 million d’euros pour Naujac (pour 6 km). Impossible de financer un tel montant, rétorque Jean-Bernard Dufourd, qui représente à peu près le budget annuel de la commune ! Le maire rappelle qu’il n’a jamais été question d’une participation financière des communes lors de la longue étude du projet, qui comprend l’aménagement de l’accès à l’entreprise Epsilon Composites par un giratoire. Il doit rencontrer les services départementaux avec les maires de Gaillan et Hourtin, à qui le Département réclame également un montant substantiel.

 

Des recettes améliorées pour 2018

Le conseil municipal a uniformisé les tarifs des groupes au camping du Pin sec, pour lesquels le maire avait détecté des anomalies et de grandes disparités. L’occasion de nouveaux désaccords entre Jean-Bernard Dufourd et son premier adjoint démissionnaire, Guy Noyer, qui ne vient plus aux conseils municipaux et s’exprime par communiqué interposé… La tarification 2018 doit permettre de rapporter 800 000 euros par an à la commune.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous